Depuis combien de temps entraînes-tu une équipe de Volley-Ball ?

Christine Poupeau: J’ai entraîné une équipe de cadettes dans le début des années 90, pendant 2 ans, à Limoges dont je suis originaire. Puis j’ai suivi et coaché l’équipe de ma fille au Quimper Volley quand elle a commencé en benjamines en 2002-2003 et j’ai continué à la suivre jusqu’à l’année dernière en Régionale 2. Cette année, j’entraîne et coache les benjamines.

Ton parcours comme joueur et entraîneur?

C.P: J’ai commencé le volley tard, vers 17 ans en 1981. Je jouais en Régionale à Limoges puis en Nationale 3 comme passeuse. J’ai arrêté en 1988 à la naissance de mon fils. J’ai repris mais en championnat UFOLEP l’année d’après, toujours comme passeuse, dans une équipe de garçons près de Limoges. Arrivée à Quimper en 1994, j’ai recherché un club très rapidement, habitant à Gouesnac’h, le Président du VBCQ m’a conseillé de rencontrer Bernard LIDEC, Président du Club de Volley de Pleuven. Et donc depuis 15 ans, je joue dans ce club, actuellement dans le groupe 2 du championnat Corpo. Je suis responsable de l’équipe et encore la seule fille de l’équipe.

Depuis quand es-tu au QUIMPER VOLLEY ?

C.P: J’ai vraiment adhéré au club quand ma fille a commencé mais j’ai suivi mon fils un peu avant quand il y jouait en cadet.

As-tu une autre activité sportive à part le volley-ball ?

C.P: Grâce à mon père, dès l’âge de 13-14 ans, je faisais partie d’un club de ski nautique où j’ai pu faire quelques compétitions. Cependant, étant la seule fille dans ma catégorie, j’ai du abandonner la compétition mais j’ai poursuivi ce sport en loisir. Je continue encore aujourd’hui à le pratiquer quand je retourne chez mes parents.

Quelles équipes entraînes-tu ?

C.P: Benjamines
benjamines_cdf_2010.JPG

Comment cela se passe ?

C.P: Très bien, elles sont adorables et motivées.

Quels sont tes objectifs pour la saison, l’avenir ?

C.P: La 1ère place du championnat. Nous venons de terminer la poule aller du championnat à la 2ème place en perdant notre seule match, à l’extérieur, contre St Martin (25-23, 25-23, 25-27, 25-18), tous les espoirs sont donc permis. Nous avons été jusqu’au 3ème tour de Coupe de France.

Quels sont tes passions, tes hobbies en dehors du volley ?

C.P: Le sport. Je joue aussi au squatch mais par manque de temps cette année depuis que j’entraîne les benjamines, je n’ai pas pu en faire. Je fais quand même un footing tous les dimanches matins.