Grace, cette victoire contre Evreux, difficile, voire très difficile, mais belle ?

 

Oui, ce n’était pas évident après les deux premiers sets. On a joué un peu trop tendues. Il y avait des moments vraiment compliqués, nous n’étions pas dans le match.
Heureusement, on a bien profité de la pause des 10 mn. On s’est rassemblé, on a trouvé les bons mots et retrouvé une cohésion d’équipe. Toutes les filles ont rejoué au lieu de déjouer, pour atteindre l’objectif de départ qui était la victoire. Forcément, à la fin de match, on ressent de bonnes choses ; je suis très heureuse du résultat.

 

C’est étonnant le sentiment d’avoir vu, sur un match, deux équipes de Quimper, qui jouent de manière complètement différente ?

 

Oui, effectivement … C’est une combinaison de plein de choses. On a perdu les deux premiers sets. Il fallait donc que l’on se fasse violence pour changer quelque chose car sans cela nous allions vers le 3/0. C’est sûr que nous ne voulions pas perdre. Il fallait prendre quelque chose dans ce match  c’était super important. Il y a eu, individuellement, des filles qui ont amené différentes choses, des solutions qui ont permis de changer le cours du match et arracher cette victoire.

 

L’équipe doit s’appuyer sur un match comme cela pour ceux à venir ? Ça peut être un match référence ?

 

Oui, c’est sûr. Dans le volley, pour toutes les équipes, il y a le talent, mais le mental et la confiance c’est très très important. L’équipe doit garder en mémoire ce type de match et s’en servir le jour où l’on se retrouve à nouveau en difficulté. Il faut se souvenir de ces moments et savoir que l’on a les solutions. On est une bonne équipe, et c’est très important pour l’avenir.

 

Le début de saison, tu le trouves comment ? le niveau de la Ligue A ?

 

Très franchement, depuis que je joue en France (7 ans) c’est la saison la plus intéressante. A chaque journée, des équipes supposées plus faibles battent des équipes normalement plus fortes. A chaque match disputé, aucune équipe n’a l’assurance de gagner. Tout le monde peut prendre des points. Je suis très contente que ce soit comme cela.

 

L’avenir proche, avec un déplacement à Mougins mardi en coupe France suivi de celui à Terville le week end prochain. Quel est l’objectif dans cette grosse semaine ?

 

C’est évident, c’est la victoire ! Il faut bien gérer les voyages, le trajet, mais nous sommes toutes sportives professionnelles, donc ça fait partie de notre métier. L’important, c’est le championnat et donc Terville. C’est toujours très difficile de jouer là-bas. C’est une salle que je connais bien, et c’est particulier. Quimper se doit de prendre des points sur ce match, et j’espère bien que ce sera trois points ! Mais c’est certain, ce sera un match disputé et difficile.

 

Terville fait partie des équipes qui jouent comme Quimper avec un objectif de maintien en Ligue A ?

 

Oui, et c’est pour cela que l’on doit gagner. Quimper doit jouer son jeu et à son niveau dès le début du match, pas comme aujourd’hui. Je n’ai aucun doute la dessus. J’ai une grande confiance dans notre équipe.

2 réponses à “L’interview d’après-match de Grace Carter”

  1. Pinet dit :

    Parole reconfortante pour les supporters..!! Le public aa besoin de vous voir au combat sur les balles,avec un peu de confiance et de collectif,vous ne devez craindre personne..!!

  2. Jacques Fichou dit :

    Une bonne analyse. Grace ne parle pas comme une « étrangère » de passage: c’est une vraie sportive « européenne intégrée » avec un charme très anglais. JF

Laisser un commentaire